Colloque Visions du monde animal : Résumés - CONFÉRENCE D’OUVERTURE

CONFÉRENCE D’OUVERTURE

Noëlie VIALLES (France)
Animaux réels, animaux idéels : trop près, trop loin ?
Les sociétés humaines ont toujours et partout entretenu avec les animaux des relations extrêmement variées, et à des fins aussi diverses que les contextes et les animaux eux-mêmes le permettaient ou l’imposaient. À cet égard, du moins dans les sociétés fortement urbanisées, où les animaux n’ont de présence réelle que très réduite, le temps présent se distingue par une inflation remarquable des discours, de tous registres et disciplines, sur les animaux, et sur les relations – réelles, souhaitées ou souhaitables – des humains avec eux. Il est permis de voir dans ces discours une modalité relationnelle de substitution, et donc un indice que la fréquentation des animaux, sur quelque registre que ce soit, répond à quelque exigence essentielle. À cela près que la relation idéelle, in absentia , largement ou totalement exonérée des épreuves du réel, est du même coup exposée à toutes les dérives de l’imaginaire, que ce soit dans ses descriptions, ses interprétations, ou ses prescriptions. Ce sont les traits généraux de toute une littérature « animaliste », de disciplines diverses, que l’on se propose d’analyser ici, pour contribuer à éclairer un tant soit peu ses tenants et aboutissants.
ÉCOUTER LA COMMUNICATION DE NOËLIE VIALLES
Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2013 Université Laval