Colloque Visions du monde animal : Résumés - SÉANCE 4.1

SÉANCE 4 : MÉDIATIONS ANIMALES, CHASSE ET SACRIFICE

Olivier GIVRE (France)
L’animal sacrificiel entre licite et légal
L’exemple du kurban, une pratique sacrificielle largement répandue dans les sociétés des Balkans, voire jugée emblématique du caractère pluriconfessionnel et pluriculturel de cette région (Sikimic et Hristov 2007), permettra ici de mettre en lumière des approches et usages conflictuels de la mort animale dans un « espace européen » simultanément pluraliste et normatif. « Raisons sacrificielles » et « politiques du vivant » opèrent toutes deux des lignes de partage entre « bonnes » et « mauvaises » pratiques en matière de mort animale, engageant des stéréotypes multiples relatifs aux usages sociaux des animaux et interrogeant les tensions entre « valeurs » culturelles associées au sacrifice, et « normes » institutionnelles réglant de manière croissante les rapports au vivant. « Actants » (Latour 1999) fondamentaux de conflits d’usages, de valeurs et de normes, les animaux sacrificiels participent ainsi de la production croissante d’un « animal certifié conforme » (Lizet et Milliet 2012), vecteur, enjeu et support de rapports sociaux et politiques interrogeant la nature des relations entre « humains et non humains » (Houdart et Thiery 2011).
ÉCOUTER LA COMMUNICATION DE OLIVIER GIVRE
Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2013 Université Laval