Colloque Visions du monde animal : Résumés - SÉANCE 5

SÉANCE 5 : LE RÔLE DES AFFECTS DANS LA PRODUCTION DES SAVOIRS SUR LES ANIMAUX

Julien BONDAZ (France)
Bêtes de terrain. Savoirs et affects dans l’invention de l’ethnozoologie
L’invention de l’ethnozoologie en Afrique de l’Ouest entre 1928 et 1960, à une période où l’ethnologie française se professionnalise et où de nouvelles méthodologies d’enquête de terrain sont mises en place, donne à voir la construction de savoirs inédits, à la croisée de l’ethnologie et de la zoologie. Faire l’histoire de l’ethnozoologie ne consiste cependant pas seulement à étudier la fabrique de ces nouveaux savoirs. Cela oblige également à documenter et analyser la constitution de collectifs hybrides d’ethnologues et d’animaux (notamment à travers l’étude des méthodes d’observation, des formes d’attachement ou des gestes de capture). Il est en effet frappant de voir comment les ethnologues africanistes de l’époque, et Griaule en premier lieu, entretiennent des relations variées et souvent privilégiées avec certains animaux sauvages, mais aussi domestiques (le chien Potamo de la mission Dakar-Djibouti est de ce point de vue exemplaire). Une certaine fascination pour la faune africaine joue à coup sûr un rôle dans l’intérêt scientifique que ces ethnologues développent pour les savoirs zoologiques locaux. Décrire les manières de faire de l’ethnozoologie, c’est-à-dire les méthodes et les pratiques d’une enquête ethnographique qui intègre dans l’observation les relations que les humains entretiennent avec les animaux, oblige ainsi à tenir compte des manières dont les ethnologues sont affectés par les animaux concernés. Cette communication vise à analyser le rôle des affects, et plus précisément les interférences cognitives et affectives, dans la constitution des savoirs ethnozoologiques. Elle vise plus largement à décrire les fondements empiriques (pratiques de collecte et méthodes d’enquête) et les conséquences théoriques (théories du totémisme et du sacrifice) de l’entrée des animaux en ethnologie.
ÉCOUTER LA COMMUNICATION DE JULIEN BONDAZ
Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2013 Université Laval