CONFÉRENCE-MIDI

01 Décembre 2014

Métis et termes apparentés : genèse et devenir d'une catégorisation coloniale
Conférence de Jean-Luc Bonniol, de l’Université d’Aix-Marseille

Mardi 9 décembre 2014, 12 h
Salle 3470, pavillon Charles-De Koninck
Université Laval, Québec

Dès le XVIe siècle, à l’aube des rencontres coloniales, c’est-à-dire dès l’époque où furent massivement mis en contact les hommes des différents continents restés jusque-là largement séparés apparaissent des termes pour désigner les rejetons de ces unions « contre-nature » : Métis, Mulâtres, et toutes les catégories de métissage propres à l’entreprise coloniale occidentale. Cette entreprise distinctive, dont les fondements cognitifs seront analysés, obéit à diverses logiques évolutives, entre invisibilité et reconnaissance des individus mêlés. Elle s’accompagne de la mise en place de jugements de valeur qui ont largement persisté jusqu'à nos jours, à commencer par la mixophobie (scandale de l’union interraciale, susceptible d’engendrer des individus mêlés, dans un jeu où le sexe et la race ont partie liée; stigmatisation de la figure du métis). Seront explorées les dimensions symboliques de ces représentations et sera interrogé leur récent retournement, avec la montée contemporaine d’une certaine « mixophilie ».

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2013 Université Laval