• Anthropologie et Sociétés - Fondée en 1977

Grammaires intimes. Langage, subjectivité et genre : discussion anthropologique et psychanalytique

Elizabeth A. Povinelli

Abstract/Resumen

Intimate Grammars : Anthropological and Psychoanalytical Accounts of Language. Subjectivity. and Gender

This essay discusses metapragmatic and psychoanalytic understandings of language. gender and desire. It discusses the challenge each disciplinary approach to language. gender and désire poses to the other. It argues that a robust theory of language and gender necessitates we view subjectivity as an order of phenomenon distinct, if only extractible. from semantic and pragmatic orders of linguistic phenomena. And it argues that when language structure and usage is viewed from the point-of-view of the subject. they are seen to carry in their signal form. function. and capacity the condition of being the communica-tive medium of a particular from of beings. a human being who must become speaking subject. The essay suggests two modest proposais as a way of beginning to understand the interrelationship between language and subjectivity. It begins with a very brief overview of contemporary linguistic anthropological approaches to gender and sexuality. It then describes the intimate grammar of speaking-subjects by articulating recent work in metapragmatics and gender with a psychoanalytically inspired account subjectivity and desire.

Key words : Povinelli. language. gender. metapragmatics. psychoanalysis. subjectivity

Résumé

Cet essai examine comment la métapragmatique et la psychanalyse comprennent le langage, le genre et le désir. Il met en évidence le défi que suscitent pour l'une et l'autre discipline leurs différentes approches de la langue, du genre et du désir. Il soutient qu'une solide théorie de la langue et du genre nécessite que nous voyions la subjectivité comme un ordre de phénomène distinct, si on pouvait l'en extraire, des ordres sémantiques et pragmatiques du phénomène du langage. Et il soutient que lorsqu'on observe la structure et l'usage du langage du point de vue du sujet, on perçoit qu'ils possèdent leur propre forme de signaux, fonction et capacité d'être le médium de communication d'une forme particulière d'être, l'être humain qui doit devenir sujet parlant.

Cet article propose deux modestes suggestions pour commencer à comprendre les interre-lations entre langage et subjectivité. II commence avec un survol très bref des approches de l'anthropologie contemporaine du langage pour l'étude du genre et de la sexualité. Il décrit ensuite la grammaire intime des sujets parlants en conjuguant les travaux récents de la métapragmatique et du genre avec une discussion d'inspiration psychanalytique sur la subjectivité et le désir.

Mots clés

Povinelli. langage, genre, métapragmatique. psychanalyse, subjectivité

Pour citer cet article

Povinelli, Elizabeth A. « Grammaires intimes. Langage, subjectivité et genre : discussion anthropologique et psychanalytique. » Anthropologie et Sociétés, volume 23, numéro 3, 1999, p. 121–147. 

L'ethnolinguistique
Volume 23, numéro 3
Retour au numéro publié
Couverture : L'ethnolinguistique