• Anthropologie et Sociétés - Fondée en 1977

Les transformations de la « question métisse » en Nouvelle-Calédonie (1853-2009)

Abstract/Resumen

The Transformations of the "Métis Question" in New Caledonia (1853-2009)

In light of the unprecedented emergence in 2009 of census categories allowing the identification of "métis", this article provides a fresh review of the ways in which "métis" have been problematized and represented in New Caledonia since the beginning of the colonial era. Outlining the principal evolutions of the "métis question" in public debate, the article shows that, despite their assimilation within the colonial legal categories of citizen and subject, métis in New Caledonia have been far from socially invisible and have been in fact the subject of perennial debate. Particular attention is paid to the transformations that occurred in the colonial era (before 1946), during the violent "events" of the 1980s and in the wake of the Matignon (1988) and Nouméa (1998) Accords. Rather than causing the métis question to disappear, as has occurred in other former French colonies, the contemporary decolonisation process in New Caledonia has given a new and singular meaning to evocations of métissage and expressions of métis identity.

Keywords: Muckle, Trépied, New Caledonia, Métissage, Decolonization, Citizenship, Race Relations

Las transformaciones de la « cuestión mestiza » en Nueva Caledonia (1853-2009)

A la luz de la instauración en 2009 de categorías de censo inéditas que permitieron la identificación oficial de los « mestizos », este artículo analiza las maneras en que el mestizaje ha sido problematizado y representado en Nueva Caledonia desde los principios de la colonización. El examen de las principales transformaciones de la « cuestión mestiza » en el debate público permite mostrar que a pesar de su asimilación jurídica a las categorías coloniales de « ciudadano » o de « indígena », los mestizos en Nueva Caledonia nunca han sido socialmente invisibles, más bien han sido objeto de discusiones recurrentes. Este articulo analiza las transformaciones de los discursos sobre el mestizaje durante la época colonial (antes de 1946) hasta los « hechos » violentos de los años 1980, y bajo la era de los Acuerdos de Matignon (1988) y de Noumea (1998). Mientras que la cuestión mestiza con frecuencia desapareció con el ascenso a la independencia de las antiguas colonias francesas, el proceso actual de descolonización en Nueva Caledonia suscita, al contrario, nuevas evocaciones del mestizaje, así como singulares expresiones de la identidad mestiza.

Palabras clave : Muckle, Trépied, Nueva Caledonia, mestizaje, descolonización, ciudadanía, relaciones raciales

Résumé

À la lumière de l’instauration en 2009 de catégories de recensement inédites permettant une identification officielle des « métis », cet article analyse les façons dont le métissage a été problématisé et représenté en Nouvelle-Calédonie depuis les débuts de la colonisation. L’examen des principales évolutions de la « question métisse » dans le débat public permet ici de montrer qu’en dépit de leur assimilation juridique aux catégories coloniales de « citoyen » ou d’« indigène », les métis en Nouvelle-Calédonie n’ont jamais été pour autant socialement invisibles, mais ont fait en réalité l’objet de discussions récurrentes. Cet article se penche en particulier sur les transformations des discours sur le métissage à l’époque coloniale (avant 1946), au moment des « évènements » violents des années 1980, puis sous l’ère des Accords de Matignon (1988) et de Nouméa (1998). Alors que la question métisse a le plus souvent disparu avec l’accession à l’indépendance des autres anciennes colonies françaises, le processus actuel de décolonisation en Nouvelle-Calédonie suscite au contraire de nouvelles évocations du métissage et de singulières expressions de l’identité métisse.

Mots clés

Muckle, Trépied, Nouvelle-Calédonie, métissage, décolonisation, citoyenneté, relations raciales

Pour citer cet article

Adrian Muckle et Benoît Trépied, « Les transformations de la "question métisse" en Nouvelle-Calédonie (1853-2009) », Anthropologie et Sociétés, vol. 38, no 2, 2014 : 89-108

Le Métis comme catégorie sociale. Revendications, agencéité et enjeux politiques
Volume 38, numéro 2
Retour au numéro publié
Couverture : Le Métis comme catégorie sociale. Revendications, agencéité et enjeux politiques