• Anthropologie et Sociétés - Fondée en 1977

Chasse

Deviner son prédateur, trouver sa proie. Des pratiques cynégétiques et divinatoires dans le jeu vidéo World of Warcraft

Cet article se fonde sur l’intuition que l’on peut appréhender les pratiques vidéoludiques contemporaines, particulièrement pour les jeux de rôle en lignes massivement multi-joueurs, à partir de ce rapprochement que pose Hamayon entre, jeu, logique de chasse, anticipation et gestion de l’aléatoire. Après un état des lieux des logiques de la chasse dans l’univers de World of Warcraft sont décrites les stratégies cynégétiques des joueurs. Sur cette base est clarifiée la dialectique proie-prédation qui charpente les relations entre joueurs et non-humains informatiques dans ce monde numérique.

Chasser le loup, révéler le passé et orienter le futur parmi des éleveurs nomades de Mongolie

En Mongolie, durant l’hiver, les éleveurs nomades de moutons, de chèvres, de vaches et de chevaux doivent souvent faire face aux attaques répétées des loups sur leurs troupeaux. Au petit matin les loups descendent des collines environnantes pour fondre sur le bétail, et, au réveil, les éleveurs découvrent avec stupeur qu’un veau a disparu ou que plusieurs moutons et chèvres mortellement blessés jonchent le sol. Lorsque les attaques des loups se multiplient, il devient nécessaire de les chasser.

De l'animal au trophée : réification ou relation amoureuse ?

Dans l’industrie de la « chasse au trophée » telle que pratiquée de nos jours, il semblerait que l’animal soit largement réduit à une marchandise dont la valeur dépend du trophée potentiel qu’il représente : on est ainsi facilement tenté de croire que ce type de pratique constitue le niveau zéro de la relation à l’animal, en tout cas vu sous l’angle des considérations affectives.