• Anthropologie et Sociétés - Fondée en 1977

éthique

Anthropologies imaginaires : une critique de la colonialité par la voix et la satire

Cet article se penche sur les dimensions critiques, satiriques et éthiques d’Anthropologies imaginaires, une performance vocale, musicale et théâtrale que j’ai créée en 2014 puis présentée devant public dans une vingtaine d’événements. Seul sur scène, accompagné d’une projection vidéo de type documentaire, j’entonne onze types de vocalisations qui semblent appartenir à des populations inconnues et dont la nature fictive se dévoile graduellement.

Loi autochtone, loi sur la propriété intellectuelle et politique muséale. Des diverses méthodes de protection du patrimoine immatériel autochtone

La question des relations respectueuses et, dans le cadre de ces relations, la question de la conciliation des lois et des valeurs relatives à l’usage et au contrôle du patrimoine immatériel autochtone, sont soulevées dans de nombreux contextes muséaux, entre autres en ce qui concerne : le rapatriement des objets de culture matérielle et des informations associées; la cogestion des informations et des expressions culturelles qui étaient (ou ont été) considérées comme sensibles ou sacrées par une communauté autochtone; les données et les résultats des recherches portant sur les Peuples autoc

La morale de l’interdiction de la clitoridectomie en pays kikuyu

Ce texte applique la démarche éthique aux conséquences de l’interdiction de la clitoridectomie en pays kikuyu. Dans un premier temps, il présente cette démarche en distinguant les concepts d’éthique et d’éthos (ou de moralité locale) afin de saisir les enjeux moraux de l’interdiction de la clitoridectomie. Ce cadre conceptuel permet alors d’aborder la question de la clitoridectomie en pays kikuyu en décrivant l’idéal de soi « traditionnel » kikuyu pour en construire l’éthos.

Le moi, le je, le soi et l’autre dans la littérature indienne

Partant d’une lecture stylistique du plus célébré des romanciers indiens du XXe siècle, Nirmal Verma, cette étude vise à mettre les procédures d’indétermination et d’indéfinition en regard avec ce que l’auteur lui-même dégage dans ses essais philosophiques comme fondements de la culture traditionnelle indienne – les notions de soi, de temps, d’espace, de mythe.

Champ-contrechamp. La relation médecin-malade entre anciennes et nouvelles normes

Sous l’impulsion des valeurs d’autonomie, d’empowerment ou de consentement éclairé créditant le patient d’un nouveau statut, la relation qui s’instaure entre médecins et malades se présente aujourd’hui comme résolument transformée, dans la logique nouvelle de la « démocratie sanitaire ». D’autres logiques sociales et culturelles continuent cependant de sous-tendre les pratiques des médecins et des malades. Leurs traces ne sauraient être analysées seulement comme des survivances du passé, car de nouvelles normes bousculent, sans les supplanter, les normes anciennes.