• Anthropologie et Sociétés - Fondée en 1977

Violence

La souffrance : injonction religieuse versus expression politique

La violence a classiquement été rapportée au droit – violence légitime ou illégitime –, la souffrance aux imaginaires religieux. À travers la relation entre violence et souffrance, une relation s’établit indirectement entre droit et religion. Mais lorsqu’on considère la violence sous l’angle de la suspension de sens (Corten et al. 2008), la souffrance apparaît comme transformée, y compris dans l’imaginaire religieux. Le « Arrête de souffrir » du nouveau pentecôtisme ouvre à un bouleversement qui rejoint la posture politique consistant à refuser de se sentir d’abord comme victime.

« L’appel du sang ». Le débat sur la restitution des enfants de disparus en Argentine post-dictatoriale

Durant la dictature en Argentine (1976-1983), quelque 30 000 personnes disparurent, y compris 500 nouveau-nés et jeunes enfants. La majorité de ces enfants ont été remis à des familles de militaires qui les ont élevés comme les leurs. Las Abuelas de la Plaza de Mayo (Les grands-mères de la Place de Mai) est un organisme humanitaire qui s’est formé dans le but de retrouver les petits-enfants disparus et de les retourner à leur famille biologique.